Nos objectifs

NOS OBJECTIFS

Trouvons ensemble des solutions pour co-construire la société de demain.

La réussite des premières actions a conforté Le RECHO dans sa volonté de multiplier les missions en France et dans toute l’Europe, afin d’apporter un message de solidarité et de créer du lien entre les populations accueillantes et accueillies.

Faire un état des lieux de l’accueil des réfugiés en Europe

Grâce à notre Foodtruck, nous aspirons à nous déplacer en Europe et agir partout où les collectivités ont besoin d’un trait d’union entre les populations accueillantes et les populations arrivantes.
Une des missions que le RECHO s’est donnée dès le commencement, c’est de faire un état des lieux de l’accueil des réfugiés en Europe au 21ème siècle, en prenant part à l’action solidaire et non pas en étant dans une démarche purement anthropologique. Nous souhaitons porter un regard neutre et bienveillant ainsi qu’une parole saine et optimiste à travers les goûts et les saveurs que nous défendons.
Nous souhaitons pouvoir réaliser différents types de missions au fil de l’année, afin d’essaimer le projet dans différents pays européens. Nos actions de terrain reposent exclusivement sur le bénévolat.
Nous ambitionnons de fédérer une communauté citoyenne toujours plus importante par nos missions de terrain, la vente de repas solidaire et nos événements caritatifs.

Susciter des vocations

La restauration est le premier secteur d’embauche en France en 2015 : 200 000 emplois sont à pourvoir dont 34 000 en cuisine.
Le RECHO a parié sur le fait que redonner sur les camps une pulsion de vie et un cadre structurant à travers la cuisine, permettrait à certaines personnes de reprendre goût au dynamisme et à l’envie d’entreprendre.
Nous souhaitons créer un réseau solidaire impliquant les professionnels de la restauration et permettre aux demandeurs d’asile de se former et de s’intégrer s’ils le souhaitent par le biais de la cuisine.
Nous désirons donc nous entourer d’un réseau professionnel capable de prendre en charge ces demandes et d’assurer formations, suivi et embauches.
Nous souhaitons aussi mettre en valeur les cuisiniers de talents que nous rencontrons au fil de nos actions et leur offrir, par le biais de notre association, la possibilité de s’exprimer, de raconter leurs histoires à travers leurs recettes et leur savoir-faire.

Célébrer la diversité

Nous croyons en une Europe cosmopolite et multiculturelle. Nous pensons que la solidarité et l’humanité passent par la joie de la rencontre et la convivialité du plaisir partagé. Par la vente ou le partage de repas solidaires, nous voulons célébrer la diversité. Nous voulons mettre en avant toutes les cuisines, une cuisine qui rapproche et qui fusionne. Une cuisine colorée, épicée et riche en histoires.

La cuisine des chefs du RECHO est une cuisine inspirée, en constante évolution, faite de rencontres, d’histoires et de fusions. Depuis 2010 la gastronomie française est classée au patrimoine immatériel de l’Humanité par L’UNESCO ; or nous affirmons que la France doit en grande partie ce trésor aux courants et aux peuples qui l’ont traversée et enrichie. Notre cuisine est l’illustration de la richesse que comprend l’intégration.

Lutter contre le gaspillage

Parce qu’aujourd’hui, plus que jamais, cuisiner et manger sont des actes politiques et parce que nous estimons que la dite “crise des réfugiés” est intrinsèquement liée à la crise de l’écologie, nous avons défini dans l’ADN du RECHO que notre cuisine serait engagée, végétarienne, bio, locale et/ou équitable. Alors que la moitié du monde meurt de faim où d’intoxication liée aux dérives de la surexploitation et de la surconsommation, nous apprenons dans la dernière étude de l’ADEME parue en octobre 2017 qu’à chaque seconde dans le monde, 41,3 tonnes de nourriture invendue part à la poubelle. La lutte contre le gaspillage alimentaire fait partie de la philosophie du RECHO. A ce jour et grâce aux associations partenaires, nous avons revalorisé 3 tonnes d’invendus qui auraient dû partir à l’incinération.
A travers nos missions humanitaires tout comme nos actions et prestations solidaires, nous prenons à coeur de faire un travail pédagogique et mettons en lumière une cuisine éthique, “intelligente”, dans une démarche de développement durable.

Car vouloir changer le monde, c’est aussi prendre conscience du contenu de nos assiettes.

Manger est un acte politique.
Partager un repas est un acte de résistance.
Un langage universel qui ne connait pas de frontières.