La Table du RECHO, un ancrage à Paris

Un lieu qui restaure le monde en restaurant les Hommes

Pour la première fois, Le RECHO implante son action à Paris, de manière pérenne, dans le centre d’hébergement d’urgence Exelmans (51 boulevard Exelmans, Paris 16e). Celui-ci accueille 300 résidents réfugiés et demandeurs d’asile depuis septembre 2018.
Fort de son expérience, Le RECHO met à profit son expérience pour créer un espace de rencontre et de partage autour de la cuisine entre les résidents et les riverains du 16e arrondissement.

Le projet

Dans le sud du 16e arrondissement de Paris, boulevard Exelmans, une ancienne caserne de gendarmerie offre la possibilité d’essaimer l’expérience des Grands Voisins (ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul, Paris 14e), menée avec succès par l’association Aurore. Le lieu sera occupé de manière temporaire pendant 2 ans.
Il a pour double ambition d’accueillir des personnes précaires ou exilées, accompagnés par une équipe de travailleurs sociaux, et de mettre à disposition des locaux pour les acteurs associatifs, culturels et du secteur de l’économie sociale et solidaire.

Au sein de la Caserne Exelmans, les associations Le RECHO et Aurore ont souhaité unir leurs actions afin de proposer ensemble un projet pour accompagner et faire évoluer l’accueil, l’inclusion et le vivre-ensemble dans le 16e arrondissement de Paris. Une programmation culturelle, de loisirs et gourmande permettra au lieu de s’ouvrir aux habitants des environs.

Fidèle à son ADN, Le RECHO utilisera une nouvelle fois le prisme de la cuisine pour faire opérer la magie des rencontres. Cette opportunité est l’occasion pour l’association de mettre en place une action inscrite dans la durée. Elle permettra de créer un lien durable avec les habitants et d’agir en profondeur en faveur de l’intégration et de la professionnalisation des résidents d’Exelmans.

Les grandes étapes

Le RECHO souhaite agir en collaboration avec les acteurs locaux, comme l’association le fait systématiquement. Elle espère constituer un point de convergence pour le milieu associatif local afin d’identifier et répondre au mieux aux besoins du territoire.

  • Les ateliers de cuisine collaborative

Dès le mois de mars, Le RECHO ira à la rencontre des acteurs locaux et des habitants à l’occasion d’ateliers de cuisine collaboratifs hors les murs. Ce premier pas vers le quartier, accompagnés de résidents volontaires de la caserne, permettra à chacun d’apprendre à se connaître.
>> Les lieux et dates des rendez-vous seront annoncés prochainement.

©Jérémie Croidieu

En mai, les ateliers deviendront hebdomadaires ! Tous les samedis, retrouvez l’équipe de choc du RECHO et les résidents du centre pour un grand atelier de cuisine collaborative, dans le restaurant d’Exelmans.
Objectif : réaliser un buffet géant pour 100 personnes qui sera servi à prix libre aux clients du soir. Chacun pourra faire découvrir ses recettes et ses savoir-faire pour que ce moment devienne LE rendez-vous de la cuisine fusion. Un véritable “melting-popottes” !
Alors venez vous challenger, les ateliers seront conçus de manière ludique et pédagogique pour que les participants puissent également prendre conscience de l’impact environnemental de leurs préparations. Au RECHO, on cuisinera aussi en pensant à la planète et nos chefs vous apprendront plein d’astuces pour réaliser de bonnes assiettes, dans tous les sens du terme !

  • Le portage de repas

Seniors, personnes isolées… Le RECHO propose de créer du lien en instaurant un service de portage de repas, 5 jours par semaine. Les résidants d’Exelmans, accompagnés d’un bénévole de l’association, porteront chaque jour aux inscrits un panier copieux et à contribution libre. Cet échange intergénérationnel privilégié doit également contribuer à réduire la méfiance et le repli sur soi.

  • La restauration : La Table du RECHO, le food-truck et le traiteur d’insertion

L’inauguration du restaurant est prévue en mai ! Pièce maîtresse de l’attractivité d’Exelmans pour le grand public, La Table du RECHO sera ouvert 5 jours par semaine dans l’ancienne tour d’horloge de la caserne. Il accueillera une quarantaine de couverts dans une salle cosy et une terrasse agréable sera installée dans la cour.  Les chefs proposeront la cuisine du RECHO, inspirée des traditions culinaires des pays d’origines des résidents de la caserne et subtilement fusionnée aux goûts français. Une gastronomie qui incitera à la découverte et au partage.

© Jessieelisabeth

Leurs assiettes seront éthiques et “intelligentes”, tournées vers les produits bios et locaux, soucieuses de l’anti-gaspillage. En deux mots : raisonnablement gourmandes !

En effet, pas de carte à rallonge. Chaque jour, un menu unique entrée, plat, dessert viendra combler les appétits. Nous avons fait le choix de régaler nos clients tout en préservant l’environnement, c’est pour cette raison que nos assiettes seront majoritairement végétariennes et que certains produits très énergivores en seront exclus. Et pour compléter notre démarche, nous proposons d’arroser le tout de vins natures et de bières locales soigneusement sélectionnées, et d’une variété de boissons sans alcool qui sortent de l’ordinaire : bissap, kefir, thé glacés maison, jus artisanaux…

Le restaurant fonctionnera sur le modèle d’une entreprise d’insertion et embauchera, dès son lancement, 6 à 8 personnes en insertion grâce au dispositif premières heures. Aux côtés de nos partenaires et fournisseurs, elles seront formées à l’ensemble des métiers, de la graine à l’assiette, qui contribuent au métier de cuisinier. Le RECHO s’inscrit de cette manière dans une approche innovante de la pratique de la restauration, très en phase avec les enjeux environnementaux actuels dans lesquels les chefs ont désormais un rôle à jouer.
D’autres contrats de renforts destinés aux personnes éloignées de l’emploi suivront, et nous recruterons de jeunes apprentis chaque année. Tous bénéficieront d’une formation complète axée sur la cuisine éco-responsable et durable.

Pour les plus pressés, notre fidèle food-truck élira domicile dans la cour de la caserne pour proposer une offre sur le pouce (mais tout aussi gourmande !) de buddha box, de sandwichs chauds et de desserts.

Une offre traiteur sera également développée en parallèle du restaurant. Elle suivra les mêmes valeurs éco-responsable et de fusion des cuisines que l’ensemble de nos autres prestations de restauration. Et là encore, cette activité permettra à des personnes éloignées de l’emploi d’acquérir une solide formation dans le domaine.

© Jessieelisabeth

Le lieu

Exelmans est une ancienne caserne de gendarmerie, laissée libre par l’administration depuis l’été 2018. Les locaux, en forme de U, accueillent à la fois des bureaux et un grand nombre de logements. 300 résidents y sont installés dans des appartements depuis septembre 2018, grâce au projet mené par l’association Aurore, déjà à l’origine de l’implantation des Grands Voisins dans l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul.
Situé au sud du 16e arrondissement, ce vaste lieu offre la possibilité de créer des synergies avec les autres acteurs du quartier, notamment des associations et jeunes entreprises qui pourront venir s’installer dans les locaux disponibles au rez-de-chaussée.
Un jardinet sera aménagé avec la complicité des résidents et des différents acteurs du site.

Venez nous rencontrer !

Caserne Exelmans
51boulevard Exelmans
Paris 16e