Le RECHO de retour de sa mission #3 en Belgique

Nous voilà de retour à Paris après une mission belge à la fois joyeuse, émouvante et très enrichissante. Une superbe mission, en somme !

Nous avons mené 3 semaines d’ateliers dans des centres d’accueil de demandeurs d’asile à Bruxelles, Arendonk (en Flandre) et Florennes (en Wallonie) depuis le 7 août 2017 avec le soutien de FEDASIL, EU can Aid, Les Coqs En Pâte et le vôtre (via HelloAsso).

Nous avons rencontré à chaque nouvel endroit un vif succès à travers nos challenges culinaires structurés, inclusifs et joyeux. Le RECHO a ainsi réussi à faire en sorte que des communautés entières partagent des moments de découverte et d’échanges et se rencontrent parfois pour la première fois. Nous avons également eu la joie de voir une cinquantaine de bénévoles et de participants des villes voisines se joindre à nos après-midi sur les centres.

Nous avons été impressionnées par la qualité des buffets qui ont été dressés par les participants jour après jour à l’heure du dîner. Enfin, nous avons recueilli à la fin de chaque semaine des témoignages de gratitude qui nous sont allés droit au cœur, de la part de toutes les parties prenantes. Ces témoignages spontanés viennent encore une fois confirmer l’importance que revêt le simple fait d’établir du liant dans nos sociétés. Et de le faire dans la gaieté, dans l’intelligence du collectif, avec humour et dynamisme. Tout est question de volonté et d’énergie. Le RECHO nous permet d’en faire la preuve.

Nous avons été heureusement surprises de la manière dont, en Belgique comme ailleurs, la société civile s’engage en faveur d’un accueil digne et s’organise positivement pour souhaiter la bienvenue aux demandeurs d’asile. D e ce que nous avons pu constater, les centres sont globalement très bien organisés et assurent aux résidents des cours de langues intensifs et un accompagnement personnalisé dans leurs démarches administratives. La question de la nourriture est prise en charge par une entreprise privée ou par un système d’aides qui leur est versée sur un compte afin qu’ils puissent se restaurer de manière autonome. Nous sommes donc intervenues en Belgique avec pour objectif principal de créer une activité de cuisine cohésive et valorisante pour les communautés et les cultures.

Mission#3